Notre savoir-faire

La Maison POGET s’est forgé un savoir faire qui s’est aiguisé au fil des années.

Pourtant, l’histoire de l’Huître dans le bassin Marennes-Oléron débute aux premiers jours d’été où la température de la mer flirte avec les 25°. Ne manque plus qu’un choc thermique, fréquent et fécond, dans l’estuaire tempéré Charentais pour déclencher la ponte des huîtres mâles et femelles qui essaiment leurs gamètes au gré des courants.

Leurs rencontres forment des larves qui, une dizaine de jours plus tard, ont la capacité de se coller sur un support suffisamment accueillant tel un rocher, une coque de bateau ou des collecteurs. Imaginés par les ostréiculteurs, ceux-ci facilitent la récolte des naissains d’huîtres, le printemps suivant.

Huîtres Poget
Larves Huîtres Poget
Larves Huîtres Poget
Collecteur Poget
Larves Huîtres Poget
Larves Huîtres Poget

Élevées dans des sacs grillagés, les huîtres sont mensuellement retournées pour une croissance plus harmonieuse. Ainsi est cultivée l’Huître « Fine du Galon d’Or ». Mais, tel le vin qui vieillit en barrique afin de lui conférer tous ses arômes, c’est le Pertuis de Maumusson qui permet à la Fine du Galon d’Or de pousser pendant encore quatre années et de lui offrir son goût si singulier apprécié des connaisseurs.

Huîtres Poget
Huîtres Poget

Le savoir-faire naît de la curiosité et des expériences. Ainsi, lorsque Guy POGET est informé de la disponibilité de nouvelles concessions en Normandie, il tente l’aventure. Il apprend à maîtriser les mouvements de bancs de sable de la baie des Veys à Utah Beach, les forts coups de vent qui démontent la mer et mettent à mal les installations. Mais tenace, il effectue ses premiers essais d’élevage. Et la réussite est là. A présent, une partie de l’élevage de la Maison POGET naît et commence à croître à l’abri des estuaires abrités et nourriciers du Bassin Marennes-Oléron. Puis, telle une transhumance, les huîtres partent goûter les vagues rageuses et tumultueuses de Normandie qui viennent blanchir et polir les coquilles sans oublier de les abreuver d’une nourriture remarquablement riche.

Huîtres Poget
Huîtres Poget
Huîtres Poget
Huîtres Poget

C’est en septembre que les huîtres reviennent dans les contrées Charentaises afin de débuter l’affinage en claires (bassins argileux) qui hébergeront les coquillages alternativement quelques semaines et cela jusqu’au mois d’avril. C’est alors que la navicule bleu (phytoplancton) y fera peut-être son apparition, en colorant les branchies d’une couleur verte. Ainsi est née l’huître Spéciale « L’exquise », assemblage de la fougue de la mer d’Utah Beach et du calme des estuaires charentais. Un produit d’exception façonné par la mer et le savoir-faire POGET.

Panorama Huîtres Poget